1965: naissance de la 912

Compromis entre la 356 et la 911 : La 912.

La « 912 » : une sœur à la 911

Différences de la motorisation entre 911 et 912 :

 

La  912 ressemblait comme une sœur à la 911 : elle était mécaniquement semblable, ce qui permettait à Porsche d’amortir les investissements et de proposer aux clients une Porsche plus abordable.

Porsche décida d’utiliser la coque de la 911 et de remplacer les éléments les plus onéreux, par d’autres plus modestes.

 

La 912 se démarquait par sa finition moins élaborée, par sa boîte de vitesses à quatre rapports seulement et, coup de maître, par son moteur à quatre cylindres à distribution par tiges et culbuteurs, hérité de la dernière des 356, le 1600 SC.

Bien entendu, 912 et 911 ne couraient pas dans la même catégorie. Le moteur 1600 cm3, s’il n’avait pas le panache, unanimement salué, du 1991 cm3, était loin d’être asthmatique.

Le Moteur de la 912 se présentait dans la configuration type de la 356 SC/ 1582 cm3, deux carburateurs Solex double-corps inversés, 90 ch, soit une puissance identique à celle de la 356 B Super 90, mais avec un couple disponible plus tôt dans la plage de régime..

 

Autres différences / similitudes :

La 912 était un peu plus légère que sa grande sœur.

Tout comme sur la 911 : Suspensions identiques, indépendantes, quatre freins à disque, une direction à crémaillère, un système électrique à 12 volts.

Boite 5 vitesses en option permettant de mieux exploiter la puissance du moteur.

Sièges à dossier réglables.

Par  contre : Un moteur moins lourd et un équipement moins complet.

Pas de plaquage bois ou tableau de bord à 5 cadrans, mais celui de la 356.

Plus rapide que la 356 grâce à une aérodynamique plus fine.

Au final la 912 affichait un prix de 25 % inférieur à celui de la 911 et valait à peine plus que la 356 C qu’elle finit par remplacer en 1965. 

 

La consommation était raisonnable, autour de 11.3 L/100 km.

Son moteur à quatre-cylindres, plus léger, lui apportait un équilibre dynamique légèrement supérieur à celui des toutes premières 911.

 Au fil des années, elle évoluera et héritera de nouveaux équipements, et de plus d’options.

 

La qualité de constructeur était à la hauteur de la réputation de la marque de Stuttgart et, dès 1966, la 912 représentait deux tiers des ventes de Porsche.

N’hésitez pas à venir découvrir la 912 1 ère génération disponible dans notre showroom au Musée.

Porsche 912

Adresse : allée des Vinaigriers, 44300 Nantes

 

Et pour plus d’informations sur nos modèles en vente et nos services, rendez-vous sur le-musee.fr !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Tous les champs sont obligatoires